Découvrez la beauté d'un monde iconnu...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Il y a présentement 302 postes sur le forum!
Nous sommes 16 membres! Invitez vos amis!
Vous êtes invité(e) sur l'île Delile pour l'Halloween, venez confirmer votre présence!

Partagez | 
 

 On peut rien changé, ou presque ...

Aller en bas 
AuteurMessage
Aron Diaz
Admin
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 02/08/2010

MessageSujet: On peut rien changé, ou presque ...   Sam 25 Sep - 18:51

Un soir de pleine lune se levait devant lui. Sur la plage restait encore quelques personnes marchant tardivement. Il se dirigea, donc, vers le Rocher. Il voulait attendre le bout, partir au loin. Il ne savait plus. À quoi bon être immortel quand on ne peut rien changé dans ce monde, quasiment rien, simplement rien. Les gens meurent à chaques jours, et lui, et lui, il restait là, seul. Seul au monde, plus personne. Jamais il ne pouvait être heureux, non jamais. Il ne pouvait pas...

La lune brillait dans le ciel, il se perdit dans ses pensée obscures, puis, il crut distinguer une ombre. Une personne, un homme .... un homme qui s'approchait de lui ...

_________________
Be who you are...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magicandme.secretstory2.net
Adam Bruce
Spectateur
Spectateur
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 08/09/2010

MessageSujet: Re: On peut rien changé, ou presque ...   Dim 10 Oct - 17:36

Profitant de ma soirée de congé, j'eus envie d'aller me promener sur la plage. Je m'y sentais assez bien en général, comme si la proximité de la grande étendue d'eau m'emplissait de force. Ça allait être une nuit claire. La lune allait m'éclairer le chemin du retour lorsque j'allais vouloir retourner chez moi, même s'il était minuit. C'était particulièrement à cette heure justement que je me sentais le mieux, plein d'énergie.

Je partis de chez moi au chez moi au crépuscule. J'atteignis le sable de la plage et continuai mon chemin avec un bon rythme. Je voulais me rendre au bout, là où personne ne s'aventurait jamais. Plus tard, je me suis rendu là-où-il-n'y-a-personne. Je m'arrêtai pour regardai la lune quand je vis quelqu'un qui approchais. Il semblait perturbé, j'allai donc à sa rencontre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aron Diaz
Admin
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 02/08/2010

MessageSujet: Re: On peut rien changé, ou presque ...   Mer 13 Oct - 19:49

Je l'examina tout en restant immobile. Peut-être ne me voulait-il point de mal ? Ou peut-être que oui, je n'en savais rien, juste rien. Je ne savais plus quesque je fesais ici ou même le pourquoi que j'étais si tourmenté...
- Vous aller bien, monsieur, dit l'homme qui était maintenant derrière moi.
Je me retourna lentement, pris le soin de prendre une respiration profonde et pour répondre : Oui, oui, sûr que je vais bien, je n'ai guère le droit de ne pas l'être !
Surement surpris par la pharse que je venais de sortir il recula. C'est alors que je vis qu'il ne me regardait pas, non, il regardait au dessus de mon épaule.
- Mais quesque .....

_________________
Be who you are...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magicandme.secretstory2.net
Adam Bruce
Spectateur
Spectateur
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 08/09/2010

MessageSujet: Re: On peut rien changé, ou presque ...   Mer 13 Oct - 20:58

Ah c'est qu'il venait trop proche cet oiseau. Je n'aimais pas quand les oiseaux venaient trop près.
***(il y a 9 ans)
Je venais de fêter mon 8ème anniversaire. En fait, ça faisait une journée de ça. Je m'étais couché trop tard avec mes amis et maintenant j'étais fatigué. Tant pis, ça en avait valu la peine! Comme j'étais exténué par cette veillée, je décidai d'aller m'étendre sur le hamac dans la cour, sans me douter que je m'y assoupirais pour quelques heures. Juste avant le souper, j'avais été réveillé par une sensation assez spéciale sur mon avant-bras. En ouvrant les yeux, je maudis la formation d'oiseaux qui partait vers les régions plus chaudes pour l'hiver. Un de ces animaux venait de, de.... sur moi!
***
C'est d'un regard plein de haine que j'ordonnai, mentalement bien sûr, à l'oiseau de déguerpir. Il continua à me défier! Je fis signe à l'autre homme de rester immobile. Je m'accroupis lentement en prenant dans ma main un caillou, celui qui se tenait le mieux dans un lancer de précision.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aron Diaz
Admin
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 02/08/2010

MessageSujet: Re: On peut rien changé, ou presque ...   Ven 15 Oct - 20:30

Mais que fesait-il ? Il se pencha et ramassa une roche. Il s'apprêtait à la lancer à je ne sais qui ou quoi. Il prit un élan et à peine une seconde plus tard, son bras heurta ma main. Je n'allais pas lui laisser faire du mal ... Il me fixa et voulut se défaire,mais je pivota sur moi-même pour regarder la cible qu'il voulait toucher. C'étais un simple oiseau. Je regarda autour de moi, il n'y avait personne... juste cet oiseau...
Je le regarda une nouvelle fois et lui dit :
- Tu voulais attaquer cet oiseau ?Il ne me repondit pas, puis je compris que j'étais encore entrain de tenir son bras. Je le lâcha, donc pour qu'il puisse me répondre ou bien, partir en courant...

_________________
Be who you are...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magicandme.secretstory2.net
Adam Bruce
Spectateur
Spectateur
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 08/09/2010

MessageSujet: Re: On peut rien changé, ou presque ...   Ven 15 Oct - 21:22

Mais que faisait-il? Il m'avait retenu? Comment ce gars-là pouvait-il m'avoir retenu le bras? Eh bien! Je dois avouer que j'avais peut-être été excessif dans ma réaction face à l'oiseau. Ça devait être un genre de protecteur de la nature qui voulait protéger son cher ami. Enfin, il relâcha sa prise et je pus me dégager. Mon mouvement brusque avait effrayé l'animal et il était parti en volant. L'autre, l'homme, me regardait comme s'il s'attendait à ce que je m'enfuisse en courant. Non mais il pour qui il se prenait? Pour Méphistophélès? Sûrement, parce que c'est la seule personne qui aurait pu me faire partir comme un froussard. Il m'avait posé une question, qui était assez accusatrice devrais-je dire.
-Eh bien oui bon! Je l'admets. J'ai eu des mauvaises expériences dans le passé avec ce genre de créatures (méphistophéliques ;p), mais je comprend que tu veuilles protéger ce genre de dinde sauvage.
Je lui racontai en gros ma mésaventure d'il y a longtemps.


Dernière édition par Adam Bruce le Ven 15 Oct - 21:41, édité 1 fois (Raison : Bon ce post-là, après relecture, mérite d'être retouché.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aron Diaz
Admin
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 02/08/2010

MessageSujet: Re: On peut rien changé, ou presque ...   Dim 17 Oct - 17:01

Je l'écouta parler de son histoire vécu quand il n'était que gamin. Il avait été soi disant
attaquer par un oiseau pareil à celui-çi. Ensuite, il me reprocha de vouloir surprotèger ses bêtes, c'est ce qu'il m'avait dit. Malgré sa mésaventure, j'étais encore incertain de la raison pour laquelle il avait accompli ce geste.
- C'est bon.. répondis-je pour lui faire comprendre que je n'avais pas le goût de rajoute quelque chose sur sa " malheureuse " histoire.
Ensuite plusieurs minutes passèrent, décidement je n'avais rien à lui dire d'autre...
- Eumm .. Que faites vous ici, me demanda-t-il.
- Je ne fesais que me balader ... et vous que faites vous ici ?
- Même chose que vous ...
J'étais une personne naturellement polie, mais je ne voulais commencer une grosse conversation avec lui, du moins je ne pouvais pas ...

_________________
Be who you are...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magicandme.secretstory2.net
Adam Bruce
Spectateur
Spectateur
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 08/09/2010

MessageSujet: Re: On peut rien changé, ou presque ...   Mer 20 Oct - 20:43

Comme moi, l'homme ne faisait que se balader. Je n'avais rien de plus à lui dire alors je lui dis bonsoir et je continuai mon chemin en courant. Ce soir-là je pus courir de nombreux kilomètres sans être le moindrement fatigué, à mon grand étonnement. À l'endroit où je m'étais rendu j'étais rendu réellement seul. Autour de moi, il n'y avait que du sable et de l'eau, éclairés par la lumière pâle de la lune. Ah mais j'étais sur une presqu'île! Je m'y étais rendu sans le remarquer en passant par un banc de sable qui sortait de l'eau à la marée basse. J'espérais qu'elle n'avait pas commencé à monter, car j'étais à environ trente minutes de la plage, à la course. À mon désarroi, ce que je redoutais se produisait. Je partis comme une flèche en direction de la terre-ferme. Je n'allais pas y arriver; l'eau montait trop rapidement. Il me fallait un miracle, quel qu'il soit.


Dernière édition par Adam Bruce le Ven 19 Nov - 18:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aron Diaz
Admin
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 02/08/2010

MessageSujet: Re: On peut rien changé, ou presque ...   Jeu 18 Nov - 20:34

Il partit donc le laissant seul sur le Rocher. Je resta là quelque moment, songeur. Cet homme m'avait peut-être aider à oublier mes questions existentielles, mais je me demandais toujours ce qui m'avait pris de sorti en pleine nuit. Je repartis donc, observa la mer au loin, ne sachant pas où aller. C'est alors que je le revis, ce même homme courrait comme un débile pour atteindre la terre ferme, je voyais bien que la mer augmentait. Je regarda autour de moi, personne, comme à l'habitude. Je ne pouvais pas tout de même le laisser mourrir sous l'eau ? Je me servis donc, discretement, enfin je crois, de ma magie pour que les vagues s'entrechoquent en elles à place qu'elles aillent l'engloutir. Il regarda derrière lui et vit se phénomène. Il retourna la tête recherche d'une personne, moi. Mais je m'enfuis avant qu'il me voit, pour cacher mon identité. Si cet homme m'avait vu, il n'allait maintenant jamais me revoir...

_________________
Be who you are...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magicandme.secretstory2.net
Adam Bruce
Spectateur
Spectateur
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 08/09/2010

MessageSujet: Re: On peut rien changé, ou presque ...   Ven 19 Nov - 19:54

Allais-je me rendre sur la terre-ferme à temps? Cette question que je me posais sans relâche depuis plusieurs minutes commençait à trouver réponse : non. Je n’avais réellement aucune chance de m’en sortir.

Désespéré, je courais sans plus penser à ce que mon corps accomplissait. Mes bras allaient et revenaient dans un rythme fou. Mes jambes, quant à elles, faisaient du mieux qu’elles pouvaient pour m’emmener jusqu’au bout. Mes poumons étaient en feu et mon cœur battait à une cadence très rapide. Je sentais mon pouls dans ma tête et je le voyais. À chaque battement, ma vision se brouillait, devenait plus pâle puis redevenait normale. Si j’avais été de l’eau, j’aurais été en train de bouillir. J’étais, à ce moment-là, à mon ultime limite.

Pendant la course folle de mon corps, mon esprit était ailleurs. Il était passer de ma famille à mes amis et mêmes à ces personnes que je n'aimais pas, comme Jay. Je ne l'aimais vraiment pas, mais à le voir aller je pouvais en déduire que nous avions les mêmes goûts. Je ne pouvais pas le blâmer, évidement.. qui aurait su résister? Eh bien pas moi!
Mes envies quasi-meurtrières s'estompèrent. Nous étions semblables sur plusieurs aspects, mais il me dominait dans certains domaines et je venais de l'accepter.

Le phénomène étrange des vagues s'entrechoquant s'arrêta et un vague très haute m'assaillit. Comme si la mer se vengeait sur moi d'avoir été impuissante quelques instants, je fus englouti. J'allais manquer d'air. Je manquais d'air. Ma dernière pensée avant de succomber au néant fut le souhait qu'un couple (le couple) se forme, que deux êtres soient heureux.

Puis, plus rien. Étais-je mort?



Dernière édition par Adam Bruce le Mar 22 Mar - 21:14, édité 1 fois (Raison : la fin était mauvaise XD)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: On peut rien changé, ou presque ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
On peut rien changé, ou presque ...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Serpys valent rien [Et l'on n'y peut rien] - Génération Goldman
» « On ne peut rien comprendre à la vie tant qu'on n'a rien compris à la mort. »
» Même la mort ne peut rien pour nous..[PW Alissa]
» Erin McAlister • Donner sans rien attendre en retour
» Fidel Castro dans le dossier Haiti-Clinton: On ne peut rien improviser en Haiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magic & Me :: La Plage Publique :: Un peu plus loin... :: Le Gros Rocher Plat-
Sauter vers: